Corps flottants (CF)

Forum francophone sur les corps flottants (mouches volantes ou myodésopsies)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Hanibal
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 35
Localisation : Suisse

MessageSujet: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Jeu 24 Fév - 12:48

faits intéressants... pour ceux que ça intéresse

De nature anxieux, j'ai plusieurs fois dans ma vie affronté des problèmes de santé peu courant. 8 ans, blocage des glandes salivaires suite à un choc émotionnel. 10 ans, faux asthme qui m'empêchait de respirer normalement et qui me plongeait dans un état perpétuelle de peur d'étouffement, symptôme revenu ponctuellement dans ma vie jusqu'a l'âge de 21ans. A 15 ans, peur de devenir fou après avoir fumé du cannabis. Ce sentiment est resté des années en secret dans un coin de ma tête. 24 ans, apparition des myodesopsie. 27 ans, des extrasystoles (parfaitement normal), m'ont persuadés d'avoir des problèmes cardiaques, et c'est finalement deux attaques de panique qui m'ont été diagnostiqué en urgence. Mon médecin généraliste m'a dit un jour, "les symptômes que vous avez sont parfaitement réel, mais l'interprétation que vous en faite et disproportionnée. Une irritation de la gorge devient un étouffement, une extrasystole devient un problème cardiaque, une mouche volante devient un risque de devenir aveugle. Foutez la paix à votre corps, il n'a pas besoin de vous pour fonctionner..."

Hum... mais c'est un bel hypocondriaque que nous tenons là !!! Peut être bien oui... Quoi qu'il en soit, un fait intéressant me turlupine. Lorsque mes premières myodesopsies sont apparus il y a 6 ans, que j'ai décris le phénomème à mon frère. Il s'est avéré que quelques jours plus tard il a remarqué qu'il en avait aussi, par forte lumière à l'extérieur. Il ne les avait jamais vu avant !?! Mais pas de souci, il n'est pas émotif, il a trouvé ça marrant et n'en a plus jamais parlé.
Depuis que mes myodesopsies se sont aggravés il y a trois semaines, Mon frère constate qu'il les voit de plus en plus. Ce matin il m'appelle et me dit :"écoute, je sais pas si c'est à force d'en parler mais je les vois aussi à l'intérieur maintenant... et j'en ai un paquet !" ? je ne crois pas en ce genre de coincidence...

Ce genre d'élément me font penser très fortement que le problème ne vient peut être pas de l'oeil. Car physiquement, nous sommes très différents mon frère et moi, nous n'avons ni le même âge, ni les même yeux, ni la même vu. Alors à moins que le phénomène mouche volante soit génétique, et que le hasard a voulu que nous subissions une aggravation des symptômes à quelques jours d'intervalles...

je vous avoue que pendant longtemps, les myodesopsies m'ont pourris la vie, mais qu'il y a quelques semaines encore je les avais littéralement oubliés. Une forte période d'angoisse à précédé le retour et l'aggravation des myodesopsies qui me hantent à nouveau. Et me voilà, comme ça été le cas toute ma vie avec un problème de santé qui n'en est pas un. Une amie à qui je décrivais le phénomène des corps flottants hier me dit :"tu t'es demandé pourquoi tu voulais te cacher derrière des tâches ?".... Non, je me le suis pas demandé... Car moi, tout comme la plupart d'entre vous sur ce forum, je suis persuadé que c'est un problème de santé réel, et que c'est aux médecins de m'apporter une solution. En fait, à ce jour, je parierai que je suis atteint d'un phénomème bien physique... mais je ne parierai pas beaucoup...

Salutations

Alex H
Revenir en haut Aller en bas
zyvaman



Messages : 53
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 42
Localisation : salon de provence

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Jeu 24 Fév - 20:48

Osons parer de la "pensée créatrice".

Et dans ce cas là, nos pensées négatives influeraient sur notre vue.

Mon frère m'a refilé ce lien il y a peu sur la respiration pranique.

Notre colère et notre frustration expliqueraient notre santé.

Entre nous j'en doute pas une seconde. Après à chacun de se faire son opinion. Mais tout n'est qu'énergie. Le corps physique est connecté au corps astral et au corps éthérique. Et si le "mal" est là, c'est là qu'il faut le soigner.

J'en reviens à ce que j'ai posté sur le forum sur les chakras. Les miens sont bouchés. Et ça m'aide pas. Car la vue dépendrait du chakra du plexus solaire. Pour moi c'est MA piste à suivre. Mais je patauge. Car j'y arrive pas malgré un frère plus que compétent en la matière. Neutral

A chacun son cas propre de toute façon.

Revenir en haut Aller en bas
http://zyvaman.canalblog.com/
Fred
Admin


Messages : 139
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 45
Localisation : Suisse / Savoie

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Sam 26 Mar - 1:59

Zut alors encore un truc qui marche pas Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Alex Hanibal
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 35
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Jeu 28 Avr - 23:47

Bonsoir a tous,

Des semaines, des mois meme passent depuis la creations de ce poste. Oui le temps passe, et les les solutions elles se cachent toujoirs aussi bien derrière les espoirs et les deceptions qui s'accumulent...

Et bien je ne saurais toujours pas dire aujourd'hui si ce trouble dont nous souffrons et psychologique ou physiologique. Quelques élements nouveaux dans ma vie que je vous fait partager :
Lorsque mes myodesospies sont réapparus il y a trois mois, je me suis plaint aupres de mes freres. L'un deux a presque immediatement ete derangé egalement par ses propres mouches volantes qui jusqu'ici ne le derangeait pas...
Ma belle soeur revient de vacances aujourd'hui meme. Elle m'informe alors que durant ses vacances, les apres midi a la plage (thailande) etait gaché par des taches noires et des fils qu'elle n'avait jamais remarqué avant...
Mon deuxième frere m'a contacté il y a deux semaines pour m'informer que pour la premiere fois de sa vie, les mouches volantes l'avaient beaucoup derangé lors d'une apres midi au travail.
Mon occuliste, depuis que je lui ai parlé de ce problème, et regulièrement derangé par ces taches.
Et enfin, une amie que je croise occasionnelement, vie un enfer depuis un mois (lorsque je lui avait parlé de mon problème). Elle voit ses mouches tous les jours, et meme en interieur.
Tous ces gens ont en moyenne entre 28 et 37 ans.

Le probleme corps flottants me fait penser au probleme des acouphènes. Le cerveau prend conscience d'une information inutile. On peut apparement declencher facilement cette prise de conscience. C'est ensuite la personnalité qui determinera le temps d'accoutumance et la resistance psychologique face au problème. De nature obstiné et têtu, je vous raconte pas comme je déguste chaque jour avec ces tâches que je connais par coeur ...

Moralité : essayons d'oublier un peu notre corps, concentrons notre attention sur nos objectifs et surtout EVITONS de parler de ce probleme a trop de monde... Je culpabilise d'avoir litteralement fait prendre conscience chez certains d'un trouble generalement annodin mais diablement derengeant Sad

A bientot tous

Alex H
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Admin


Messages : 139
Date d'inscription : 13/09/2009
Age : 45
Localisation : Suisse / Savoie

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Ven 29 Avr - 11:05

C'est clair...

Mais c'est valable pour tout.

Demain si qq'un avec n'importe quel autre problème impactant sur sa qualité de vie va en parler de manière appuyé à ses proches, tu es sûr que certains vont commencer à psychoter et focaliser sur les mêmes symptomes, même si ceux-ci étaient jusqu'alors minimes (surtout la famille: héréditée, même vie durant l'enfance, etc...)

C'est pourquoi on peut en parlerr, mais en prenant toujours garde au contexte.

Perso je parlerais jamais de ca à qq'un qui va aller en vacances à la plage ou à la montagne juste après car tu es sûr que la vision journaliere du bleu ou blanc va amplifier le phénomène et d'un seul coup la personne va faire le lien...



Revenir en haut Aller en bas
artmonie



Messages : 19
Date d'inscription : 22/01/2011
Localisation : Loire-Atlantique

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Ven 29 Avr - 13:11

Oui je suis entièrement d'accord avec Alex ; le fait d'en parler et d'y faire attention aggrave notre capacité à les supporter.
Jusqu'à ce que j'aille chez mon ophtalmo il y a 1 mois, j'étais en pleine déprime, me sentant face à un mur (mes CF) qui occultait toute existence possible avec ça... !!!
Mon ophtalmo semblait étonné de mon état psychologique.. et moi j'étais étonnée et en colère qu'il ne compatisse pas davantage à ma douleur ! je suis ressortie de chez lui SANS SOLUTION (bien entendu) totalement désorientée, perdue... les quelques jours qui ont suivis ont été douloureux.
Curieusement, depuis ce RDV, ça va mieux ; mon cerveau a dû sans doute accepter cet état de fait, et je dois avouer que je souffre moins. Bien sûr, ILS sont toujours là, bien sûr ILS m'empoisonnent, mais je ne sais pourquoi, mon esprit ne focalise plus dessus. C'est bizarre.
Je dois dire aussi qu'au niveau professionnel, j'ai eu à rencontrer un jeune couple non-voyant, installé dans une maison avec leurs jeunes enfants... Je dois dire que cela m'a fait du bien (!), mon esprit a pris une claque (même si je ne suis pas du tout de nature à m'épancher sur mon sort).
Je pense que le fait qu'ils aient été mis sur mon chemin n'a pas été anodin... et qu'il était temps, pour moi, que cela arrive.

Mais Alex, tu dis : "Et bien je ne saurais toujours pas dire aujourd'hui si ce trouble dont nous souffrons et psychologique ou physiologique"
Moi je pense que c'est d'abord physiologique, c'est indéniable, et ensuite cela devient psychologique.
Et je suis complètement d'accord avec ce que tu dis :
"On peut apparement declencher facilement cette prise de conscience. C'est ensuite la personnalité qui determinera le temps d'accoutumance et la resistance psychologique face au problème. "

Bien à vous tous
Artmonie
Revenir en haut Aller en bas
coco



Messages : 37
Date d'inscription : 07/06/2010

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Ven 29 Avr - 14:00

Bonjour à tous,

Je suis bien d'accord avec vous. A titre d'exemple, j'ai des acouphènes depuis 2 ans et au début j'en parlais chaque jour à mon mari. Quelques semaines plus tard mon mari en a eu aussi et ils sont toujours présents. Pourtant, ni i lui ni moi n'avons eu un quelconque problème aux oreilles.
Cordialement. Corinne
Revenir en haut Aller en bas
Alex Hanibal
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 35
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Mar 3 Mai - 12:35

Vois n'avez aucun problème aux oreilles, et je vous rappelle que cliniquement, aucun d'entre nous n'a de problème aux yeux. Donc effectivement, nous sommes genés, mais pas malade. Un occuliste me disait l'autre jour :"je n'ai jamais fait un fond d'oeil a quelqu'un de plus de 30 ans sans y trouver des corps flottants!"

Le probleme c'est que la souffrance et la maldie ne sont pas liées. On peut avoir un cancer sans aucune douleur, et un corps au pied terriblement douloureux. De la meme manière que la douleur ressentie varie d'un individu a un autre pour un meme mal (doigt cassé par exemple). Alors la douleur psychologique est probablement encore plus délicate a interpréter. C'est a ce niveau que les medecins nous decoivent souvent dans le problème myodesopsies (ou acouphènes pour d'autres), car il y a un amalgame entre gravité et "ressentie".

Aujourd'hui, il pleut, je conduis ma voiture. L'eau percute par des centaines d'impacts le parebrise, avant d'etre balayée par de tiges en plastique noir laissant parfois des trainées derriere leur passage. Tant d'elements entre moi et ce que je regarde et pourtant, je choisis naturellement d'en faire abstraction. Je peux aussi choisir de me concentrer dessus, alors je ne verrai plus que ca...

A bientot

Alex H

Revenir en haut Aller en bas
artmonie



Messages : 19
Date d'inscription : 22/01/2011
Localisation : Loire-Atlantique

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Mar 3 Mai - 17:13

Bien vu Alex ! (si j'ose m'exprimer ainsi...) seulement voilà, pour les âmes SANS CF, l'eau qui ruisselle longtemps sur le pare-brise peut déprimer .., mais lorsque ç'a s'arrête, ces gens-là ont la capacité d'oublier aussi vite et le moral revient au beau fixe.

Pour nous,il pleut tous les jours et nos balais d'essui-glace en mauvais état qui essuient la vitre en laissant constamment des traces donnent matière à la déprime quand même, et c'est bien louable !

Octroyons-nous le droit de ne pas avoir la force parfois (ou souvent !) de voir entre les balais, en sachant que de temps en temps la magie fait qu'on peut "quelque-peu" les oublier, et c'est bien reposant ! ça, on le sait après qu'on s'est un peu reposé !!! Mieux vaut en rire ! sinon !!!

Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
Alex Hanibal
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 35
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Jeu 5 Mai - 10:48

Bonjour Artmonie,

Le passage concernant l'eau sur un parebrise tendait a soulever des faits.
Premierement, l'eau ne m'empeche ni de voir, ni d'aller la ou je veux. Elle ne m'empeche pas non plus de lire les panneaux de circulation. En fait, elle ne nous prive de rien parceque nous ne realisons pas qu'elle se trouve entre moi et ce que je regarde, alors que pourtant, elle peut etre bien plus envahissante sur un parebrise que nos cfs dans nos yeux. Tu sais pourquoi ? Parce que les gouttes ne déclenche pas d'angoisse, l'information peut donc etre banalisé par un cerveau indifférent...
Deuxiemement, si je vais du point A au point B en voiture sous la pluie, je ne vais pas garder en memoire la maniere dont les goutes sont tombées sur la vitre, mais je vais me souvenir eventuellement de ce que j'ai fais ce jour la, avec qui j'ai discuté etc... Et bien de la meme maniere, si je pase une bonne journee cf ou pas, je ne me rappellerai que de ce que j'ai fais ce jour la, et des bons moment que cette journee m'a apportée...


A bientot

Alex H







Revenir en haut Aller en bas
akha



Messages : 90
Date d'inscription : 14/08/2009
Age : 31
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Mer 18 Mai - 21:53

Bonsoir à tous,
Je n'avais pas lu ce sujet jusqu'à ce soir et suis tout à fait convaincue de ce qui a été dit, pour l'avoir moi aussi vécu au travers d'une amie anxieuse, à laquelle j'ai un jour expliqué ce que je voyais et pourquoi cela me gênait autant, en lui décrivant les cf. Le lendemain elle m'a envoyé un message complètement paniqué en me disant qu'elle voyait de petites taches noires dans son champ de vision.
Ça n'a duré que quelques heures pour elle, heureusement, mais ça m'a vraiment fait peur sur le coup, j'avais l'impression d'avoir déclenché ça chez elle, même si évidemment il ne s'agit pas d'un symptôme contagieux...

Au-delà des personnes extérieures, ça s'applique aussi à nous, quand on est occupé, avec des amis, dans des instants de concentration (autres que devant écran ou page blanche), actif.... la plupart du temps on ne "retrouve" nos cfs que lorsque ce moment de sollicitation est terminé...
Revenir en haut Aller en bas
Alex Hanibal
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 35
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Mer 18 Mai - 23:40

Mesdames, Messieurs,

je vous souhaite bien le bonsoir. Aujourd'hui, j'ai passé une journée géniale. Je ne sais pas exactement comment, mais les cfs étaient beaucoup moins intrusifs aujourd'hui. J'ai l'impression que plus le temps passe, et plus j'arrive à vivre de moments sans y penser. Si bien que parfois, je réalise subitement que je viens de passer une heure ou deux sans y penser. Cela peut paraître ridicule, mais le problème lorsqu'il débute et une angoisse permanente... alors que les trêves nerveuses et mentales prolifèrent, c'est probablement le début de la guérison.

Il y a trois jours, grâce aux connaissances que mon métier m'a apporté, j'ai pu m'entretenir par téléphone avec un grand ophtalmologue chirurgien de la place de Londres en Angleterre. J'étais curieux de lui poser quelques questions, histoire de savoir comment ce problème est considéré outre-Manche, et quelles sont les recherches sérieuses en cours dont il aurait connaissance. Et bien avant tout, il n'y pas de recherches sur le phénomène des corps flottants, puisque il s'agit pour la médecine d'un processus naturel de vieillissement des tissus humains. En gros c'est comme se dire :"c'est fou que la médecine n'ai toujours pas trouvé un remède pour ne pas vieillir". Il m'a parlé du médicament de thrombogenics (voir mes posts a ce sujet), qui selon lui, n'aura aucun effet sur les corps flottants. Il m'a expliqué ensuite son point de vue :
"Alex, si tu prends 100 personne de plus de 25 ans et que tu leur donnes une feuille blanche en pleine lumière et que tu leur demandes de balancé les yeux de gauche à droite ; plus de la moitié d'entre eux verront des tâches noires ou translucides suivre leur regard. Une infime partie d'entre eux resteront bloqué la dessus et ne s'en débarrasseront plus. Pour tous les autres, ils oublieront leurs tâches aussitôt l'exercice fini."
Il a rajouté ensuite : "Je ne peux pas t'expliquer pourquoi certaines personnes vivent si mal avec leurs cfs, parce que je te jure que tous les adultes en ont ! Je le vois durant les nombreux fonds d'oeil que je pratique chaque jour. Je n'ai JAMAIS vu un corps vitré totalement transparent chez une personne de plus de 25 ans. C'est probablement pour cette raison que nous, ophtalmologues, n'avons pas d'argument ou de conseil autre que : vous finirez pas vous habituez."

Un ophtalmologue patient, clair et gentil qui donne un point de vue que je vous fait partager.

Bonne nuit à vous Mesdames, Messieurs.

Alex H
Revenir en haut Aller en bas
Canard



Messages : 7
Date d'inscription : 17/05/2011

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Jeu 19 Mai - 6:12

quelque chose d'intéressant pour ma part : quand je suis à 110% dans la tache (pardonnez le jeu de mot) que j'effectue, les CF, je ne les vois que très rarement, et ne me posent aucun problème.
Là où be bât blesse, c'est quand le cerveau a du temps libre Laughing là, y'a les CF certes, mais aussi d'autres scans internes" ("tiens, j'ai une bulle bizzarre sous la peau", "je pense avoir moins de cheveux", etc)
donc, voilà Twisted Evil

par contre, je me demande dans quelle mesure l'état psychologique agit effectivement sur l'aggravation des CF. Il est relativement évident que le cerveau peut réellement agir sur le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Hanibal
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 35
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Jeu 19 Mai - 11:38

"L'etat psychologique agit sur l'aggravation des cfs".

Salut Canard. Je pense que le problème est tourné a l'envers. Les cfs vont s'aggraver avec le temps puisque ils sont un processus de vieillissement naturel. De la meme maniere que les cheveux tombent, que la peau se ride etc. On vieillit et jusqu'a preuve du contraire on ne peut rien y faire. Alors si tout le monde a des cfs, il est certain que certain seront plus atteind que d'autre, tout comme, pour reprendre l'exemple encore une fois, certaine personnes feront plus vieux ou plus jeune que leur age. Il y a des hommes et des femmes qui ne supporte pas une ride qu'ils ont entre les sourcils par exemple. Ils ne voient plus que ca ! Cela devient obssessif ! La ride ou le cf, n'est a mon avis pas le probleme de fond. Si nous vivions dans un monde ou tous les individus avaient des cfs envahissants, je ne peux m'empecher de penser que plus personnes ne se plaindraient de souffrir de ca. Les etres humains auraient surement adaptés leur environnement avec des surfaces moins clairs etc. Mais ca on peut tous le faire de notre côté...

Que mon avis, a bientot

Alex H
Revenir en haut Aller en bas
Canard



Messages : 7
Date d'inscription : 17/05/2011

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Jeu 19 Mai - 15:21

oui, dans ce sens là, ça me parait evident aussi...
mais je voulais bien dire dans l'autre sens
dans la meme mesure où le stress, l'etat mental, etc... peuvent accentuer les rides, la perte de cheveux, ainsi que d'autres problemes
c`est une question que je me pose


sinon dans mon cas, il est clair que suivant mon etat, j`observe plus ou moins les CF - ils me genent plus ou moins. Meme si eux n`ont pas changé, ni en apparance, ni en nombre
Revenir en haut Aller en bas
podofeu



Messages : 17
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Sam 21 Mai - 12:24

Je suis d' accord la dessus mais je me pose une question depuis peu car j ai l impression que ceux ci ,descendent dans l œil; relativement lentement c est sur car je m en aperçois que maintenant au bout de deux ans. alors j en avais parle avec mehel lors de mon passage a Nantes et il m avait répondu que non .... Est la encore l accoutumance qui joue ou est ce que certains d' entre vous on ressentis la même évolution???
Revenir en haut Aller en bas
Alex Hanibal
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 35
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Mer 8 Juin - 0:32

Bonsoir,

le vitré n'est pas statique. Ce qui est sûr, c'est qu'il évolue avec le temps... Vers un pire ? vers un mieux ? impossible à prévoir. Il faut noter quelques points important :

Selon le professeur Johnsson, il est probable que les personnes atteintes jeunes (sans PVD) souffrent temporairement (de quelques mois à quelques années) du problème cf. Il a constaté en effet qu'il n'avait quasiment aucun patient de plus de 40 ans se plaignant de corps flottants. Il ne peut y avoir que trois raisons à cela :
1. Les patients de 40 ans ne sont pas guéri mais ils ont déjà été remballé par les ophtalmologiste trop souvent et du coup, ne consultent plus.
2. Les corps flottants s'estompent réellement avec le temps.
3. Le syndrome corps flottant sans PVD est une maladie nouvelle touchant la génération né depuis 1970, et nous n'avons pas encore le recule nécessaire pour connaître les conséquences à long terme.

Dans mon histoire personnelle, j'ai constaté des rechutes ponctuelles des symptômes tous les deux trois ans. La première fois que j'ai vu un corps flottants se balader dans ma vue j'avais 23 ans. Aujourd'hui j'en ai 29, ma situation est objectivement bien pire qu'il y a 6 ans, mais j'ai pourtant eu des périodes longues d'abstraction complète du phénomène. Il y a certaines évidences : les corps flottants sont physiques et bien réels, il n'y a aucun doute la dessus. Tous les gens de plus de 30 ans en ont, aucun doute la dessus non plus. Les corps flottants sont inoffensifs en soi, c'est prouvé cliniquement. Ok ! alors sachant tout ça, pourquoi ne sommes nous pas capable de vivre parfaitement normalement avec ?

Aujourd'hui, j'ai eu une compétition de golf. Temps magnifique, score merveilleux, super bonne bouffe à midi avec un de mes frères et ma copine. Après midi détendue avec quelques amis, et soirée tranquille à la maison. Dans tous les chapitres de ma journée, du premier rayon de soleil jusqu'au dernier, les cfs m'ont accompagné. Pourtant aujourd'hui, je n'en avais rien à faire, un moral d'acier et pas le temps de me stresser la vie dans ce programme Smile !!

Bonne soirée à vous tous

Alex H

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?   Aujourd'hui à 8:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rôle de notre psychisme dans la perception des corps flottants ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOTRE-DAME DANS MA VIE
» Notre vraie place dans l'univers
» Quelles sont les limites de notre implication dans ce stage?
» Aujourd'hui dans notre monde
» Le pape souligne que le baptême est une force pour tous les jours : « Notre immersion dans la mort et la résurrection du Christ,...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corps flottants (CF) :: CORPS FLOTTANTS :: En général-
Sauter vers: