Corps flottants (CF)

Forum francophone sur les corps flottants (mouches volantes ou myodésopsies)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Alex Hanibal
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 35
Localisation : Suisse

MessageSujet: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Ven 18 Mar - 10:55

Haut de page - Plan de l'article

INTRODUCTION
Un certain nombre de motifs de consultation en urgence en ophtalmologie est lié à la symptomatologie des corps flottants intra-vitréens (CF). Ils sont ressentis de façon très variable par le patient : du classique anneau plus ou moins complet à la toile d'araignée en passant par des formes très variées (fig. 1).

Les CF sont le plus souvent liés au décollement postérieur du vitré [1], ou à sa liquéfaction. Le retentissement fonctionnel est variable, mais les patients myopes sont plus gênés, d'une part en raison de l'âge plus précoce du décollement postérieur du vitré et d'autre part par la magnification de l'image rétinienne. Pour certains patients, la gêne fonctionnelle peut être mal supportée et retentir sur leur vie quotidienne. L'acuité visuelle ne reflète que très imparfaitement la gêne du patient. La plupart du temps, cette sensation disparaît spontanément avec plus ou moins de rapidité. Très rarement les patients restent gênés. Un traitement par vitréolyse au laser ou par vitrectomie peut être proposé très exceptionnellement. Nous rapportons pour CF les résultats de la vitrectomie réalisée chez 4 patients.

Haut de page - Plan de l'article

OBSERVATIONS
Il s'agit de 4 patients (4 yeux), d'âge moyen 51 ans (de 42 à 65 ans) dont un homme et 3 femmes (tableau I). Les patients ayant eu un traumatisme oculaire ou un diabète associé ont été exclus de l'étude.

Le cas n° 1 est une patiente, âgée de 41 ans, secrétaire, qui consulte pour des CF intravitréens de l'oeil gauche. L'acuité visuelle à gauche est de 7/10 e – 0,25 (+ 0,5 à 0°), Parinaud 2 faible, et à droite de 12/10 e – 0,25 (+ 0,5 à 0°), Parinaud 2. Il n'est pas constaté de décollement postérieur du vitré. La patiente est opérée après un délai de réflexion de 6 mois.

Le cas n° 2, un patient âgé de 62 ans, retraité, grand lecteur, est anisomyope de l'oeil droit. Il consulte pour une gêne visuelle prédominant sur l'oeil gauche. L'acuité visuelle est à droite de 2/10 e faible – 14 Parinaud 2 et de 8/10 e faible – 5,5 Parinaud 2 à gauche. À l'examen, est retrouvée une dégénérescence cotonneuse du vitré de l'oeil gauche avec un décollement postérieur du vitré. Le patient est opéré après un délai de réflexion de 4 mois.

Le cas n° 3 est une patiente, âgée de 40 ans, présentant une hétérochromie de Fuchs et une pseudophakie. Les CF qui préexistaient antérieurement à l'intervention de phakoexérèse, sont devenus plus gênants en postopératoire. Il existe un vitré liquéfié avec de très nombreuses travées fibrillaires associées à un décollement postérieur du vitré. L'acuité visuelle préopératoire à droite est de 5/10 e + 2,25 (– 4,25 à 75°) Parinaud 3. La patiente est opérée après un délai de réflexion de 6 mois.

Le cas n° 4, femme âgée de 42 ans, comptable, est très gênée depuis 3-4 ans dans sa vie quotidienne par des CF qu'elle assimile à des brouillards intermittents. L'acuité visuelle à droite est de 10/10 e faible avec des efforts Parinaud 2. À l'examen au biomicroscope et en échographie mode B, un vitré partiellement décollé avec une adhérence à l'équateur est retrouvé. La patiente est opérée après un délai de réflexion de 6 mois.

L'acuité visuelle des patients en préopératoire allait de 5/10 e à 10/10 e , Parinaud 2 faible à Parinaud 2. Tous les patients ont eu un délai de réflexion minimum de 4 mois. Deux patients ont été opérés sous anesthésie générale et 2 sous anesthésie péribulbaire. Nous avons utilisé par 3 fois une vitrectomie à la pars plana à 2 voies, et une fois une vitrectomie à 3 voies (fig. 2).

Haut de page - Plan de l'article

RÉSULTATS
Deux patients avaient un décollement postérieur du vitré, 1 patient un décollement postérieur du vitré partiel ; le dernier ne présentait pas de décollement du vitré. Aucun patient n'a eu une acuité visuelle diminuée en postopératoire immédiat et à un an. Tous les patients ont été très satisfaits et ne ressentaient plus aucune gêne visuelle. L'acuité visuelle postopératoire du patient 1 était de 8/10 e faible sans correction à un an. À un mois postopératoire, un seidel est apparu au niveau du site de vitrectomie suite à une nécrose sclérale sur le point de vicryl. Cela a nécessité une intervention chirurgicale pour repose d'un fil scléral. Cette patiente a été opérée de phakoexérèse de l'oeil gauche 7 ans plus tard pour une cataracte corticonucléaire. L'acuité visuelle à 20 ans est de 10/10 e . Le suivi de cette patiente est de 20 ans, beaucoup plus long que pour les autres patients.

Après un délai de 4 mois, le patient 2 a été opéré d'une vitrectomie à 2 voies. L'acuité visuelle postopératoire à un mois, puis à un an, est restée inchangée. Il ne présente plus aucune gêne fonctionnelle. À un an, il n'existait pas de cataracte. Le patient a pu reprendre la lecture pendant plusieurs heures d'affilée.

La patiente 3 a été opérée sous anesthésie générale par une vitrectomie à deux voies. L'acuité visuelle est restée inchangée, et les signes fonctionnels ont considérablement diminué. Ce n'est qu'après cette dernière intervention que la patiente a pu apprécier l'amélioration de l'acuité visuelle post phakoexérèse.

La patiente 4 a été opérée sous anesthésie locale par une vitrectomie à trois voies. L'acuité visuelle est restée inchangée, mais les signes fonctionnels ont totalement disparu.

L'examen de la périphérie rétinienne n'a pas mis en évidence des déhiscences rétiniennes. La moyenne de la durée des opacités vitréennes était de 15 mois (rang de 5 à 24). La durée de suivi minimum est de un an.

Haut de page - Plan de l'article

DISCUSSION
Les CF font partie des maladies vitréorétiniennes hérédodégénératives ou acquises telles l'amylose vitréenne (dépôt protéinique), la hyalopathie astéroïde et le synchisis scintillant (dépôt lipidique). Il faut savoir cliniquement les différencier.

La hyalopathie astéroïde est une affection rare, avec une prévalence comprise entre 0,15 et 0,9 %. Elle se rencontre fréquemment chez les patients âgés de plus de 60 ans, et encore plus fréquemment chez les diabétiques. Elle est unilatérale 3 fois sur 4. L'examen biomicroscopique du vitré montre la présence d'opacités juxtaposées, rondes, blanchâtres, atones et de taille variable. L'analyse histochimique met en évidence la présence de dépôts amorphes correspondant à de petites particules cristallines de taille variable, liées aux fibres de collagène. L'analyse en microscopie électronique à transmission a permis d'identifier la présence de lipides complexes. La hyalopathie astéroïde ne retentit pas en principe sur l'acuité visuelle [2].

Le synchisis scintillant ou étincelant est une affection dégénérative du vitré, plus rare que la hyalopathie astéroïde. Les opacités correspondent à des particules brillantes et colorées, d'aspect polychrome, plates et anguleuses. L'analyse histochimique de ces dépôts montre qu'ils correspondent à des cristaux de cholestérol. Il se rencontre la plupart du temps sur des yeux ayant un long passé d'inflammation chronique ou secondaire à un traumatisme ou à une hémorragie du vitré.

L'amylose vitréenne est caractérisée par un dépôt extracellulaire d'une protéine anormale : la substance amyloïde. À l'examen au biomicroscope, la substance apparaît rose pâle, floconneuse, homogène et amorphe, sans réaction inflammatoire associée. En microscopie électronique, elle se présente sous la forme de microfibrilles linéaires agencées parallèlement [3]. Aucun traitement médicamenteux n'a été proposé dans l'amylose vitréenne. On notera que la cortisone aggrave la maladie. Le traitement est donc chirurgical par une vitrectomie en cas de baisse d'acuité visuelle.

La perception des CF est le résultat d'un phénomène entoptique causé par la condensation de fibrille vitréenne ou de tissu glial d'origine épipapillaire adhérant au cortex vitréen postérieur [4]. Les CF compliquent quelquefois une pathologie oculaire locale ou générale : uvéite, traumatisme oculaire, hyalopathie astéroïde, amylose. Les CF peuvent être nombreux ou uniques, périphériques ou centraux ; ils peuvent être asymptomatiques ou perçus par le patient, surtout lors des mouvements oculaires. Les CF volumineux et situés à proximité de la rétine et du pôle postérieur dans l'axe visuel sont les plus gênants. La première cause de CF symptomatiques est la survenue d'un décollement postérieur du vitré aigu survenant de façon brutale. Ils sont le plus souvent perçus comme une opacité unique, décrite comme un anneau plus ou moins complet, parfois comme une toile d'araignée. L'aspect biomicroscopique est celui d'une opacité plus ou moins annulaire, unique, et en général d'une taille inférieure au contour de la papille, appelée l'anneau de Weiss. Chez le sujet de plus de 50 ans, les CF sont associés à un décollement postérieur du vitré. Chez le sujet de moins de 50 ans, ils surviennent le plus souvent sans décollement postérieur du vitré, mais sont liés à la liquéfaction du vitré et à la condensation de sa trame de collagène. Les CF se rencontrent plus fréquemment chez les myopes forts du fait d'un vitré pathologique, mais aussi au cours de l'inflammation du vitré et de la rétinopathie pigmentaire.

Selon Delaney et al. [5], les CF sont bilatéraux dans 35 % des cas et surviennent dans 71 % des cas chez les myopes. Selon Murakami et al. [1], 86 % des patients ayant des CF ont plus de 50 ans, et ils surviendraient pour 2/3 chez les femmes. Les CF sont associés le plus souvent à un décollement postérieur du vitré mais non exclusivement, puisque dans 15 % des cas il n'existe pas de décollement postérieur du vitré [1]. Cependant, la liquéfaction du vitré peut mimer un décollement postérieur du vitré. Il existe des CF associés à une hyalopathie astéroïde, mais aussi à une rétinite pigmentaire. En microscopie électronique, les CF sont décrits comme des débris cellulaires et des fibrilles de collagène [6].

Habituellement, les symptômes liés au décollement postérieur du vitré diminuent progressivement par sédimentation du gel vitréen et par un phénomène d'accoutumance. Très rarement, la perception des CF peut persister au-delà de plusieurs mois et devenir très gênante sur le plan fonctionnel.

Selon Boldrey et al. [7], la présence de CF augmente de 5 fois le risque d'avoir une déchirure rétinienne. Ce risque serait plus corrélé à des CF diffus plutôt qu'à une localisation topographique précise de ces CF. Il se pourrait que Boldrey et al. aient surestimé le risque du fait d'un biais de sélection. Selon d'autres auteurs, le risque d'avoir une déchirure rétinienne avec 1 (ou 2) CF est estimé à 7,3 % [8]. Ainsi les CF apparaissent comme un signe pouvant témoigner d'une déchirure rétinienne. Boldrey et al. [7]rapportent 3 signes fonctionnels en rapport avec un risque important de décollement de rétine : les CF diffus, un Tyndall vitréen de 2+ ou plus, la présence de sang vitréen ou prérétinien, et dans une certaine mesure l'âge. Ainsi tout patient se plaignant de CF doit bénéficier d'un examen de la périphérie rétinienne à la recherche d'une déchirure rétinienne périphérique.

Pour la minorité de patients très gênés par ces CF persistants, il existe en théorie trois solutions : la vitréolyse au laser Nd-Yag, la vitrectomie, l'abstention thérapeutique. Très peu de travaux ont été publiés sur le traitement des CF.

Tsai et al. [9]rapportent 15 cas de vitréolyse des CF traités par laser Yag. Elle concerne des opacités secondaires à distance de la rétine et à distance de la face postérieure du cristallin. Le laser conduit à l'éclatement des CF, mais non à leur disparition. Cependant, ce traitement peut provoquer des dommages choriorétiniens ; rappelons ainsi que la capsulotomie au laser Yag augmente le risque de décollement de rétine de 0,5 % à 4,2 % [10].

L'indication de la vitrectomie concerne essentiellement les CF survenant avec un décollement postérieur du vitré associé. Schiff et al. [11]rapportent les résultats d'une vitrectomie chez des patients ayant des CF (6 yeux). Ils notent que ces patients avaient un profil psychologique particulier. Il s'agissait de patients intellectuels qui lisaient beaucoup. Hoerauf et al. [12]rapportent dans une publication récente une série de 9 yeux opérés de vitrectomie dans cette indication de corps flottant. Aucun patient n'a eu de perte d'acuité visuelle, mais 40 % des sujets phakes ont été opérés de phakoexerèse dans l'année. Mossa et al. [13]ont proposé une phakoémulsification avec rhexis postérieur permettant une vitrectomie antérieure pour les patients très gênés par des CF intravitréens, qui devaient être opérés de cataracte. Les résultats fonctionnels pour ces deux études sont excellents avec un taux de satisfaction de l'ordre de 90 %. Mais la vitrectomie est une technique invasive qui peut se compliquer d'endophtalmie (risque estimé à 1 %), de cataracte, de décollement de rétine [14], [15].

Les résultats de notre série (4 yeux) qui s'accompagnent d'une satisfaction de tous les patients sont donc similaires à ceux de la littérature. Notre étude est un peu hétérogène puisque la première patiente a été opérée il y a 20 ans contrairement aux autres patients qui l'ont été plus récemment. D'autres patients ont été opérés au cours de la même période mais nous n'avons pas pu les inclure à cause de dossiers incomplets.

Dans l'étude de Delaney et al. [5], l'état de 1/3 seulement des patients traités par laser Yag était modérément amélioré. En revanche, toujours selon Delanay et son équipe, les patients opérés par vitrectomie sont, dans la très grande majorité (93 %), satisfaits et constatent une disparition de leurs signes fonctionnels. Le laser Yag apparaît peu efficace, mais est une technique avec peu de risque. La vitrectomie semble avoir plus de succès, mais est un geste chirurgical non dénué de risques (décollement de rétine iatrogène dans un cas rapporté par Delaney et al. [5], endophtalmie comme pour toute chirurgie oculaire…).

L'abstention thérapeutique est préconisée pour la plupart des patients et souvent la gêne visuelle s'amende avec le temps. Cette solution est le plus souvent la meilleure.

Proposer une vitrectomie chez ces patients gênés n'est pas facile car ce sont souvent des patients jeunes ayant un vitré partiellement décollé et surtout avec une très bonne acuité visuelle. Il faut bien informer le patient et être à son écoute. L'acuité visuelle ne reflète qu'une partie de la sensibilité visuelle ; aussi un patient ayant une acuité de 10/10 e peut être très gêné.

Haut de page - Plan de l'article

CONCLUSION
L'apparition de CF intravitréens est un motif fréquent de consultation. Le plus souvent les signes sont peu invalidants et disparaissent en quelques mois. Un faible pourcentage de patients est toutefois très gêné dans sa vie quotidienne. Pour ces patients se pose parfois la possibilité d'un traitement ; les patients sont quelques fois très demandeurs, et il faut le plus souvent savoir résister et bien apprécier leur profil psychologique. La vitréolyse ne peut alors s'envisager que pour un CF bien à distance de la choriorétine, mais les résultats sont inconstants. L'indication d'une vitrectomie doit rester exceptionnelle. Elle ne sera proposée qu'après une information éclairée du patient, une étude approfondie du segment postérieur, une analyse détaillée de sa gêne fonctionnelle et après l'avoir revu plusieurs fois. Dans ce cas, la vitrectomie peut apporter un bénéfice au patient.
Revenir en haut Aller en bas
Red_Fish



Messages : 92
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Jeu 24 Mar - 12:22

Bonjour Alex,

Je trouve cet article très intéressant.

Il est vrai que très peu de chirurgiens en France opèrent les Cfs par vitrectomie.
Celui qui m'a opéré ne l'avait que pour une seule autre personne auparavant. Il est pourtant l'un des meilleurs chirurgiens en France dans cette discipline.

Pourrais-tu nous donner la référence de l'article ?

Cordialement,
Pierre



Revenir en haut Aller en bas
Alex Hanibal
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 35
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Jeu 24 Mar - 15:13

Salut Pierre,

Voilà la source :

http://www.em-consulte.com/article/112823

Il est vrai que, a prioris, peu de medecins pratique la vitrectomie pour cf. Cependant, et comme tu peux le voir dans l'article, la vitrectomie pour cf etait deja pratiqué il y a Plus de 20 ans. Donc on peut déduire que contrairement a ce que pensent certains :

1. Les cfs ne sont pas une nouvelle maladie de plus en plus commune, mais simplement que internet permet la creation de communauté de maniere plus facile.

2. La vitrectomie depuis longtemps est une solution (invasive mais radicale) pour les personnes atteintes de cfs.

Je me demande Un truc Pierre. Je suis ravi de pouvoir communiquer de temps en temps avec toi, qui est un rare temoin de la vitrectomie, mais pourquoi continue tu a consulter ce site ? Il te reste des cfs ? Solidarité ?

Au plaisir de te relire Smile

A bientôt

Alex H
Revenir en haut Aller en bas
Red_Fish



Messages : 92
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Jeu 24 Mar - 15:25

Je consulte le site au moins une fois par semaine.

J'ai eu des Cfs pendant plus de 10 ans, et même si aujourd'hui, je n'en ai plus (!!), je reste très solidaire de ceux qui en souffent.

Et plus de 18 mois après ma première intervention chirurgicale, je crois qu'il n'y a pas un jour où je ne suis pas fasciné par ce ciel sans Cfs.... Comme le disait Max sur l'ancien site, qui avait choisi également la vitrectomie, je resterai toujours un Cfiste...

Amicalement, Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Alex Hanibal
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 35
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Jeu 24 Mar - 15:41

Merci pour ta réponse, et de ta presence. Bcp ne prendraient plus cette peine...

De mon coté, la vitrectomie est une solution ultime. Je trouve les ophtalmos particulierement pessimistes avec cette opération. Elle presente des risques certes, mais plus de 90% en moyenne de satisfaction... Ca c'est vraiment énorme ! Meme des simples operations de fracture (accident) presente a peu pres les meme resultats en terme de risque et de satisfaction. Alors si j'arrive a m'accoutumer tant mieux, si je n'arrive pas et bien ca sera vitrectomie. Seul problème dans mon cas, c'est que mon vitré n'est absolument pas decollé...

Je posterai d'autres études tres interessantes que j'ai en anglais, je les traduirai au mieux pour les visiteur du site, que chacun se fasse sa propre opinion.

Au plaisir Smile

Alex H
Revenir en haut Aller en bas
Red_Fish



Messages : 92
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Jeu 24 Mar - 15:59

Pour info, mon vitré n'était pas non plus décollé !

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Guppy



Messages : 38
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Jeu 24 Mar - 18:17

Citation :
2. La vitrectomie depuis longtemps est une solution (invasive mais radicale) pour les personnes atteintes de cfs.

Il faut malheureusement nuancer le résultat "radical' de la vitrectomie sur les cfs. Sur le forum Yuku il y a de nombreux témoigages qui indiquent que des cfs peuvent hélas réapparaître, parce que les chirurgiens ne peuvent pas enlever la totalité du vitré, et que le processus dégénératif continue.

Certains en sont déjà à trois vitrectomies sur le même oeil, c'est tout de même préoccupant. Et on ne parle même pas des autres effets secondaires comme le "frilling" (le bord découpé du vitré qui devient visible) ou la cataracte.

J'ai toujours été plutôt favorable à la FOV, mais je commence à penser que la prudence des chirurgiens n'est pas totalement infondée. Il faut vraiment peser très attentivement les risques/bénéfices.

Comme Pierre nous l'a expliqué, ses cfs étaient TRES invalidants. A chacun de se poser la question avec autant de franchise et de courage que possible (il faut aussi du courage pour se faire opérer!)

Meilleure nouvelle: il y aura peut-être un traitement moins invasif dans quelques années. Une promesse qui peut aider à tenir le coup!

Amicalement,
Guppy

Revenir en haut Aller en bas
Alex Hanibal
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 35
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Dim 27 Mar - 2:15

Salut Guppy,

Merci pour ton message. La vitrectomie est une opération chirugicale et donc, elle comporte des risques. Aussi loin que je suis allé dans mes recherches, j'ai du voir en tout des resultats portant sur une centaine de patients. Beaucoup de complications, mais pas de problème irreversible.

Les temoignages, connaissant la nature humaine, seront bien plus fournies en mauvaises expériences. Oui, les gens gueulent beaucoup plus fort quand ils veulent se plaindre. Cependant, tu as parfaitement raison de rappeler que la vitrectomie n'est pas une petite intervention.

Concernant le ratio risque/chance, il est tellement difficile a evaluer. La détresse dans laquelle les corps flittistes se retrouve est souvent au-delà du seuil de tolérance. Nous sommes tellement désespéré que nous serions pret a ingurgité n'importe quelle saleté pour autant qu'il y est une promesse derrière, aussi loufoque soit elle. Nous nous auto-medicamentons car personne ne nous soulage, et personne ne nous écoute. Ne plus pouvoir vivre normalement, c'est deja avoir atteind une situation qui necessite une réaction.

Quuand a la promesse de futur traitement, je pense que c'est une erreure de compter dessus. Evidement ca n'engage que moi. Mais les jours passent et il faut vivre dans son temps. Il y aura probablement d'autres techniques, pour d'autre générations, et je suis ravi pour les futures coprs flottistes en herbe. Moi je vis en 2011 et je dois faire avec les solutions de 2011. Tu sais, la médecine c'est comme la technologie, ca ne s'arretera jamais d'évoluer. Alors on pourra systematiquement se dire qu'il faut encore attendre, mais personne ne nous rendra les moments perdus...

A bientôt

Alex H

Revenir en haut Aller en bas
pippen2323



Messages : 1
Date d'inscription : 31/03/2011

MessageSujet: Vitretomie   Jeu 31 Mar - 14:47

Salut

Je crois que tu as tout dit et bien dit.

J'ai renoncé à l'opération pour l'instant car les risques existent.

Je pense que la fatigue joue un rôle prépondérant dans la vision des CFs

Ainsi, moins l'on est fatigué et le plus leur vision est supportable.

Merci pour le lien sur la vitrectomie.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Hanibal
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 35
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Jeu 31 Mar - 17:01

Salut Pippen,

Merci pour ton message. La fatigue et les corps flottants... Voila un sujet qui meriterait un post dedié. A priori, je dirai que la fatigue influence notre resistence mentale face aux cfs. Plus on est reposé, plus les nerfs le sont aussi et donc sont plus enclin a resister au combat quotidien des cfs.
Dans mon cas, les cfs ne varient vraiment que en fonction de la luminosité. La gêne reste identique, mon etat d'esprit varie en fonction des humeurs et peut etre donc en fonction du sommeil.

Cependant, je remarque que des coprs flottistes partielles que je connais personnelement, me font souvent etat du rapport fatigue/tache noires dans les yeux. "oui j'ai des corps flottants parfois, surtout quand je suis fatigué ou enervé". Alors je ne jurerais de rien aujourd'hui, possible qu'il y est un lien...

A bientot

Alex H
Revenir en haut Aller en bas
zanto



Messages : 59
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 30
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Sam 12 Mai - 17:08

En tant que flottiste et devant l'absence de traitements pas ou peu invasifs, il m'est naturellement venu à l'esprit de passer par la case vitrectomie.
Oui mais voila : je suis encore jeune et possède des yeux sains avec faible myopie. Malheureusement parasités par ces myodésopsies.

Alors il faut tenir compte du bénéfice/risque : yeux sains et CF ou cataracte, infection, déchirure de la rétine et pas de CF ?
Pour moi c'est encore trop risqué. D'autant que tous les ophtalmos que j'ai consulté me l'ont très vivement déconseillé et ne connaissent pas de chirurgien qui ferait ça.
Revenir en haut Aller en bas
hicham75



Messages : 29
Date d'inscription : 19/04/2012
Age : 33
Localisation : paris

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Mar 12 Juin - 13:25

c est vrai... tous mes ophtalmos me l ont tres vivement deconseillé... la gene varie en fonction de la fatigue / luminosité...
le plus difficile c est que la gene varie, on a des periodes hautes et des periodes basses...je me suis posé maintes fois la question concernant une operation a nantes chez le dr Mehel, je n arive finalement tjours pas à me decider ...
je considere vraiement que ces corps flottnts sont handicpants. je souhaite actuellement changer d'entreprise, et cela me bloque. J ai peur d avoir une phase difficile et que cela ait un impact sur ma productivité. On ne peut pas nier que cela a un impact sur notre travail quotidien. Vers la fin de journée, je n'ai qu une envie, quitter l ordinateur des yeux...
Revenir en haut Aller en bas
unbreakabledancer777



Messages : 42
Date d'inscription : 05/06/2012
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Jeu 26 Juil - 14:44

moi aussi on me l'a souvent déconseillé et à force de chercher j'ai trouvé deux medecins qui seraient ênclins à le faire, ce pendant l'un d'eux m'a un peu terrifié des risques et m'a dit "si votre gène est aussi forte que le fait de risquer de perdre la vue d'un oeil ne vous fait pas peur alors d'accord".

Il est clair qu'il cherche à ma démotiver, mais dans mon cas les corps flottants au fil du temps font place à de nouveaux et je pense que c'est la continuité de la liquéfaction de mon vitré qui en est la cause.

J'ai plusieurs CF de plusieurs types dont ces petits point lumineux, brillants très petits mais très nombreux qui sa baladent dans mes yeux et que je perçois encore plus qu'avant.

J'avais lu qq part que ce n'étais pas des CF mais le flux sanguin qui se fait au niveau des capillaires de mes yeux ou un truc du genre, un medecin me dit que non ce sont plutot des petites particules infimes dans mon vitré. Qui dois-je croire?

Bien sûr j'aimerai tenter la vitrectomie car comme qq l'a dit ici, à partir du moment où l'on ne vit plus normalement c'est que la gravité et la necessité de le faire sont là.
Revenir en haut Aller en bas
Fab77



Messages : 20
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 39
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Jeu 26 Juil - 15:46

Le fait de ne plus pouvoir vivre comme avant à cause des CF est un réel problème mais il faut pourtant faire l’effort de s’adapter à cette situation car il faut continuer à vivre malgré tout même si certains jours c’est fort pénible.

Ne plus pouvoir pratiquer mes hobbys ni travailler sans être quasi constamment gêné a eu un impacte catastrophique sur mon moral.

Aujourd’hui encore mon moral est en berme mais je me dis que le plus important c’est de pouvoir encore y voir et de ne pas devenir aveugle.

Et si un jour mes corps flottants devenaient un réel handicap (ne plus pouvoir lire, conduire etc), je n’aurais alors pas d’autre choix que d’opter pour la vitrectomie.

Cordialement,
Fabrice

Revenir en haut Aller en bas
unbreakabledancer777



Messages : 42
Date d'inscription : 05/06/2012
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Jeu 26 Juil - 18:10

merci de ta réponse mais n'as-tu jamais remarqué avoir l'impression de voir plus qu'avant, tes cils dans le bord de ton champs visuel? j'ai ce problème ce qui amplifie la vue de ces CF.
Revenir en haut Aller en bas
Kerborg



Messages : 105
Date d'inscription : 16/01/2012
Age : 41
Localisation : Cherbourg

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Ven 27 Juil - 10:44

Salut à tous.
Je pense que puisqu'on focalise sur nos CF, on est davantage sensible à tout ce qui entre dans le champ visuel. Parfois je me demande comment font ceux qui ont des lunettes crado pour voir à travers sans être gênés. Il m'arrive aussi d'avoir un cil qui se décroche et qui pend un peu vers l'oeil et il m'est arrivé de le prendre pour un CF, HORREUR !!! un nouveau CF, mais non OUF ce n'était qu'un cil.
A +
Revenir en haut Aller en bas
unbreakabledancer777



Messages : 42
Date d'inscription : 05/06/2012
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Ven 27 Juil - 12:08

oui mais non moi c'est comme si je voyais ces cils tout le temps !
Revenir en haut Aller en bas
Fab77



Messages : 20
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 39
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Ven 27 Juil - 15:35

Perso, je ne remarque pas plus qu'avant mes cils.

Revenir en haut Aller en bas
unbreakabledancer777



Messages : 42
Date d'inscription : 05/06/2012
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Ven 27 Juil - 17:24

peut être le fait que j'ai des problèmes de larmes (trop) dûe à ma sinusite qui est arrivée en même temps que mes CF a un rapport. Tous m'est venu en même temps donc pour moi tout est lié même si qd j'en parle à des medecins de chaques disciplines ils me disent le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
maoussetitan



Messages : 179
Date d'inscription : 15/09/2009
Age : 31
Localisation : Bordeaux (33)

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Ven 27 Juil - 23:43

Salut à tous,

effectivement je me suis rendu compte également que je faisait maintenant beaucoup plus attention à ce qui ce trouvait dans mon champs visuel, la moindre poussière sur mes lunettes de soleil sont tout simplement insupportable.
Je me suis aperçu aussi qu'à certains moment et surtout lors d'un meeting aérien que j'ai les yeux qui ce mettent à pleurer énormément, je pense du faite d'une trop grande luminosité et le faite de trop me concentrer sur un fond clair et unicolore.

Suis je le seul?

bonne soirée à tous
Revenir en haut Aller en bas
unbreakabledancer777



Messages : 42
Date d'inscription : 05/06/2012
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Sam 28 Juil - 9:33

je n'ai pas les yeux qui pleurent mais comme mon vitré est assez fibreux à gauche, lorsque je me trouve dans certaines conditions (beaucoup) je vois clairement ces fibres. Je me suis demandé si je ce ne serais pas utile de faire une intervention pour remonter d'un millimetre mes paupières afin de moi voir ces fibres mais j'imagine qu'aucun ophtalmo ne voudra me le faire pour cette raison.

Je pense de plus en plus à la vitrectomie et à tenter le coup, j'ai 32 ans et ce n'est franchement pas comme ça que je veux continuer à vivre. D'autant plus que mon vitré se dégrade et que ces phénomènes désagréables augmentent au fil du temps, je n'en peu plus, je suis à bout, j'alterne toujours entre un état normal et dépressif même si je ne le montre pas à mes proches qui d'ailleurs ne comprennent pas mon problême.

Est-ce vrai qu'après une vitrectomie on doit rester deux semaines la tête inclinée vers le bas?
Revenir en haut Aller en bas
maoussetitan



Messages : 179
Date d'inscription : 15/09/2009
Age : 31
Localisation : Bordeaux (33)

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Sam 28 Juil - 12:10

Salut, je subit la même chose que toi au quotidien l’incompréhension de mon entourage qui ce demande pourquoi ca va pas pourquoi j'en ai marre, que je ne peux pas fixer quelques chose dans le ciel, j'ai eu beau leurs expliquer, je m'en suis lasser, et tant que personne n'aura la même chose que nous je pense que c'est inconcevable pour eux de s'imaginer ce genre de chose et de souffrance que cela apporte au quotidien.

Concernant la vitrectomie, je n'en ai pas la moindre idée, je n'ai surtout pas cherché à me renseigner sur la chose pour le moment car ça me ferai déprimer 10 fois plus, j'essaye de vivre avec et quand ça m'est tomber dessus j'avais 24 ans sincèrement en tout début de vie ça fais super mal et jamais je m'imaginais pouvoir subir ca toute ma vie une gène constante, maintenant 3 ans après il y à des jours où c'est très dur et je ne sais plus quoi faire surtout lors de grosse fatigue, j'ai les yeux qui tirent, mal au crane etc c'est affreux. J'envisagerais ca vraiment en dernier recourt si ma vie deviens invivable et quand je resterai cloîtrer dans une pièce sombre pour les supporter, en espérant que d'ici là des recherches et traitement efficace apparaissent.

Revenir en haut Aller en bas
unbreakabledancer777



Messages : 42
Date d'inscription : 05/06/2012
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Sam 28 Juil - 14:12

pour la pièce sombre j'en suis déjà là...
Revenir en haut Aller en bas
unbreakabledancer777



Messages : 42
Date d'inscription : 05/06/2012
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Ven 3 Aoû - 21:48

un truc que j'ai et je pense que c'est aussi un CF, lorsque je regarde à gauche et que mes yeux changes pour la direction opposée donc extreme droite, l'espace d'une fraction de seconde je vois comme un petit voile blanc qui apparait et disparait aussitot, quelqu'un sait me dire si ça lui est déja arrivé?
Revenir en haut Aller en bas
maoussetitan



Messages : 179
Date d'inscription : 15/09/2009
Age : 31
Localisation : Bordeaux (33)

MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Sam 4 Aoû - 10:11

Salut,

cela ne m'arrive pas souvent mais effectivement j'ai déjà remarquer cela surtout en regardant la télé un jour et quelque chose m'a attiré l'oeil dehors et j'ai fais la même chose que tu décrit, balancer mon regard de gauche à droite d'un coup et une petite masse "blanche" transparente est passé devant ma vision.
Aucune idée de ce que cela peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU    Aujourd'hui à 12:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Place de la vitrectomie pour le traitement des corps flottants. Etude CHU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvel Espoir pour le Traitement de la SEP!
» Quelle place choisir pour Bobino
» La thalidomide pour le traitement de la leucémie et +
» Stress pour le traitement
» Quel est votre définition de Jésus et quel est la place qu'il occupe dans vos vies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corps flottants (CF) :: TRAITEMENTS :: Vitrectomie, FOV-
Sauter vers: